13 juin 2004

Mythos phase 2, Speedboat pour Paros

Ces deux hommes qui accostent sur Paros, depuis deux bateaux différents, ce vendredi 28 mai, ne diffèrent guère, en apparence, de leurs congénères en RTT.

Sandales odorantes trop longtemps remisées dans le placard de l'entrée, chemises à fleur pas portées depuis la Thaïlande avec maman y a 4 ans, shorts bouffants, gueules enfarinées et bobs Pastis 51 Anisette, déobille Axe pour-nous-les-hommes …

Le déguisement est parfait, l'illusion, totale.

Derrière ce masque ingénieux se cachent deux spécialistes, parmi les meilleurs. Sollicités par le gouvernement grec pour une mission de la plus haute importance, à J-79 des Jeux Olympiques.

Une lourde menace plane sur l'événement : de mystérieux terroristes veulent semer la panique, en balançant sur les athlètes des tonnes de tzatziki sans âge, depuis un zeppelin venu des Cyclades. Et pour l'heure, ils ourdissent leur sombre projet, tapis sur l'île de Paros. Une planque idéale, une fois l'odieux méfait perpétré.

Il faut stopper l'engrenage avant qu'il ne soit trop tard, supplient les hiérarques du Parthénon.

Brad, tout juste rentré de Troie, prend trop cher (con de demi-dieu). Le capitaine Flam a refusé (couille molle), à cause d'une dispute entre Frégolo et Mala, le Cyberlabe sens dessus-dessous - le bordel, quoi. Gregory Peck et Anthony Quinn, quant à eux, coulent une retraite bien méritée, après Navarone (lopettes).

C'est une mission taillée sur mesure pour l'Adjudant Bien Grave et l'Inspecteur de Base, qui viennent discrètement de fonder la première escouade motorisée du Commissariat.  

Point de vue préparation, l'axe du Mal n'est pas le seul à assurer. L'affaire, du côté de l'Axe du Bien aussi, a été soigneusement montée. Un homme fiable est sur zone, l'aspirant Tuladanlos, codename « Alkis ». Pour lui, c'est une vengeance personnelle : il a été gavé de tzatziki pendant son enfance. Il nous fera signe grâce à son fidèle Spyrou, qui tient pour la circonstance une agence de papakis (scooters) de location. Une couverture idéale de motards de la Highway Patrol attend nos deux intrépides gladiateurs.

Reste à franchir le bras de mer qui sépare le Pirée de l'île de tous les dangers, en redoublant de prudence.

L'un, l'Adjudant BienGrave, a choisi le speedboat de 17h. Une telle bête dans les Cyclades, ça change des trirèmes à Ulysse. Et tant pis s'il faut retenir quelques nausées, tant la houle balance.

L'autre, l'Inspecteur de Base, jamais à court de plan foireux, s'y est pris trop tard, et n'a pu choper qu'un ferry, bien plus lent, une demi-heure après son rusé camarade. Les embruns, les mouettes rieuses et le guano, le soleil couchant sur les Cyclades – rien de tout cela ne détourne l'IdB de ses sombres pensées. Et si la mission devait, à cause de sa légèreté, avorter ? Et si son bras en écharpe, ou encore son embonpoint, devaient au moment crucial le trahir ? Et si il supportait pas la moussaka ?

(subtile feinte, pour confusionner l'ennemi, les visages ont été considérablement enlaidis. Nos hommes sont évidemment bien plus beaux que ces faces avinées le laissent supposer)

Posté par inspecteurdb à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mythos phase 2, Speedboat pour Paros

Nouveau commentaire