17 oct. 2005

Un peu, mon n'veu (flingué)

Tremblements de terre, grippe des volatiles, tsunamis, massacres proche-orientaux et balkaniques, et, par desssus tout, travail avec des femmes : la vie et l'ordinaire d'un journaliste ne sont pas toujours folichons. Mais il y a parfois de ces instants de grâce, qui vous donnent envie de continuer, rien que pour être là quand ça arrive. Ce lundi 17 octobre 2005 restera parmi ces jours que l'on n'oublie pas. Il était environ 17 H et j'errais comme une âme en peine dans les couloirs d'une radio de service public avec tout ce que... [Lire la suite]
Posté par adjudantbg à 22:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]